On commence aujourd’hui avec un gros sujet : l’écriture d’une trame scénaristique.
En guise de préambule, on va resituer le rôle de l’écriture dans le JdR

Cette série aura plusieurs parties et je ne peux pour l’instant vous dire combien.

Partie 1 : Toutes les idées sont bonnes.


J’entends souvent des amis joueurs me dire “Franchement il est cool ton scénario, moi j’oserai pas masteriser, j’ai pas d’idées comme toi tu as”
On va donc commencer par démonter ces fausses idées qui vous bloquent.

Qu’est ce qu’une bonne idée?

La réponse est que ça n’existe pas ! une idée n’est pas bonne ni mauvaise. Faisons ensemble un petit exercice.
Prenez un film ou n’importe quelle oeuvre de fiction et simplifiez la au maximum. Enlevez tout ce qui est de l’ordre du détail, de l’annexe. Vous verrez que l’oeuvre choisie se résume bien souvent à un phrase décrivant l’action principale du film.
Demandez vous maintenant si vous aimeriez autant l’oeuvre si elle était réduit à cette seule phrase. La réponse sera bien évidemment non.

La phrase que vous avez synthétisé : c’est l’idée. Ce que vous y ajoutez pour le rendre vivant : c’est la réalisation.

On distingue donc deux choses : l’idée et la réalisation jouant respectivement les rôles de fond et de forme.

On va donc s’attarder dans ce post sur l’idée. Nous aborderons la question de la “réalisation” dans un prochain post.

Quelle est la forme d’une idée.

En acceptant le postulat que j’ai énoncé ci-dessus, une idée peut prendre la forme d’un mot, d’une phrase, d’un son, d’une image… Bref la forme que vous souhaitez. Il est primordial que vous choisissez la forme qui vous met le plus à l’aise.

Sachez que le choix du format n’est ni exclusif (une et une seule forme), ni définitif (le format peut évoluer, fluctuer en fonction des idées).

Partie 2 : Rassembler les idées

Pour ma part, j’ai un petit carnet ou je note chaque idée qui me vient en lien avec le jeu de rôle. Cela peut être un croquis, des mots. Je ne m’interdis rien. Quand je n’ai pas le carnet mais qu’une idée me vient, je m’envoie un SMS a moi même contenant l’idée. Choisissez le format qui vous plait le plus et amusez vous. Notez absolument tout et ne vous censurez pas. Une idée inutile a un instant T pourra être réutilisée (ou aménagée) plus tard.

Il est surtout primordial d’avoir noté les idées, aussi absurdes cela puisse paraitre.

Une autre chose importante est de ne pas enfermer sa pensée. Prenons une situation, vous êtes à dans un bar avec des amis et vous entendez une musique qui vous plait. Cette musique pourra être utilisée telle quel ou servir de base à la réflexion. La musique évoque une scène une mise en scène une façon de présenter le sujet. Cette “mise en scène” c’est la réalisation qui va vous permettre de la transformer en scénario.

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire